Qu’est-ce qui provoque les pertes marron ?

0
70

Comment surviennent les pertes marron ?

Les pertes marron sont dues à l’expulsion du vieux sang. Cette expulsion se fait généralement en début de grossesse par les voies vaginales. En dehors de la grossesse, ce type de pertes peut être le signe d’un déséquilibre hormonal, mais il peut aussi dissimuler une maladie.

Les ménorragies ou métrorragies

Les pertes marron passent du col de l’utérus au vagin. Le sang prend cette teinte, ce qui est typique des pertes tardives. Ces pertes peuvent être causées par l’une des deux choses suivantes :

  • Les ménorragies
  • Les  métrorragies

Les ménorragies désignent des saignements prolongés ou abondants qui surviennent à intervalles irréguliers. Elles ne touchent que les femmes entre la puberté et la ménopause. Ce phénomène est parfois accompagné de fortes douleurs et n’est pas rare chez les jeunes filles. Parfois, les pertes marron abondantes peuvent être à l’origine d’une anémie. Les métrorragies sont des saignements réguliers, fréquents mais peu abondants. Dans ce cas, les pertes marron clair  peuvent survenir en dehors des menstruations et sont généralement inoffensives. Toutefois, il est conseillé de consulter un médecin pour s’assurer qu’il n’y a pas de maladie derrière. A noter que ces saignements peuvent également être causés par un simple rapport sexuel douloureux, car non lubrifié.

Les pertes marron pendant la grossesse expliquées

Les pertes marron sont possibles pendant le premier trimestre de la grossesse. Il est recommandé de ne pas tirer de conclusions hâtives et de demander conseil à un gynécologue. Les pertes marron peuvent indiquer une inflammation du col de l’utérus provoquée par les hormones de grossesse. D’un autre côté, il peut indiquer la présence d’un fibrome, mais cela ne doit pas être un motif d’inquiétude. La femme enceinte, en revanche, doit être régulièrement contrôlée par son médecin. Si l’écoulement s’aggrave et s’accompagne d’une gêne, il peut s’agir d’une fausse couche ou d’une grossesse extra-utérine, qui doit être traitée le plus rapidement possible.

Ce type d’écoulement peut également précéder l’expulsion d’un ovule clair. Il s’agit d’un problème plus compliqué et d’un cas rare, mais il ne doit pas être ignoré. En fait, l’embryon ne se forme pas alors que le sac gestationnel continue de croître en raison du développement du tissu annexionnel, y compris le placenta. Après plusieurs semaines d’aménorrhée, une femme qui se croit enceinte présente soudainement des pertes marron accompagnées de l’expulsion de l’ovule clair. Cela peut entraîner des saignements. Une fois que l’échographie confirme qu’il n’y a pas d’embryon, le gynécologue commence le curetage.

Les pertes marron en dehors de la grossesse expliquées

En plus des causes mentionnées ci-dessus, il peut y avoir d’autres raisons à un écoulement brun en dehors de la grossesse. Il peut s’agir d’un trouble temporaire dû à l’arrêt des contraceptifs. Il se peut également que les pertes surviennent au début de la prise d’un contraceptif. Dans ce cas, le médecin traitant est le seul à pouvoir expliquer la cause de ce phénomène. D’autre part, ils peuvent également être expliqués par la présence d’un kyste ovarien. Ce dernier peut provoquer des saignements utérins ou des douleurs abdominales en dehors des menstruations. Dès l’apparition des premiers symptômes, une consultation médicale s’impose. Après la ménopause, une femme peut continuer à avoir des pertes brunâtres. Il peut être pathologique, mais aussi causé par un polype. Il existe également des pertes brunes ovulatoires, qui surviennent généralement pendant la phase d’ovulation.

Cancer de l’utérus

Parmi les causes les plus redoutées, il y a le cancer du col de l’utérus. En effet, l’examen gynécologique ne permet pas toujours de détecter cette maladie. Certains médecins se réfèrent également à des signes cliniques tels que les pertes brunes qui surviennent après la ménopause ou chez les jeunes femmes après les menstruations. Il s’agit d’un signe d’alerte qui ne doit pas être pris à la légère.

Que se passe-t-il si vous passez à la culotte menstruelle ?

La culotte de menstruation ne cesse de gagner du terrain depuis plusieurs années. C’est une très bonne nouvelle pour les femmes qui n’ont plus à se forcer à utiliser des tampons jetables, parfois gênants ou nocifs pour la santé. Il est désormais possible d’utiliser des protections hygiéniques qui préservent les sous-vêtements des pertes marron, telles que les culottes menstruelles. Il s’agit de sous-vêtements spécialement conçus pour les menstruations. Elle possède une grande capacité d’absorption et garantit que ni les pertes ni les odeurs désagréables ne s’échappent.

Culotte menstruelle

En outre, le port d’une culotte menstruelle sera beaucoup plus confortable que tout autre type de protection contre les règles. Elles peuvent être fonctionnelles pendant plusieurs heures et tout ce que vous avez à faire à la fin de la journée est de les laver soigneusement. Si vous prenez soin de votre culotte menstruelle, vous devriez pouvoir la conserver pendant au moins cinq ans. À long terme, cela vous permettra d’économiser de l’argent. Cependant, comme vous n’aurez pas à jeter vos serviettes après chaque utilisation, vous pourrez contribuer à la préservation de l’environnement. Il en va de même pour les serviettes hygiéniques et les tampons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici