Mangez ce que vous voulez sans grossir : Voici les résultats de cette étude surprenante !

0
121
Mangez ce que vous voulez sans grossir : Voici les résultats de cette étude surprenante !

Nous avons perdu le compte du nombre de fois où nous avons entendu des femmes ou des hommes dire clairement à haute voix que parfois, faire les bons choix en matière de régime alimentaire est assez difficile. Cependant, nous avons tous une ou plusieurs connaissances qui ont la possibilité de manger ce qu’elles veulent sans avoir la possibilité de prendre du poids. Bien que cela puisse vous sembler fou, voire anecdotique, nous pouvons dire que c’est encore beaucoup plus courant qu’on ne le pense.
Une étude tente de prouver les doutes sur l’injustice de la perte de poids…

Pour être sûr, tout ce que vous avez à faire est de vous renseigner sur les dernières recherches sur le sujet, qui sont sans ambiguïté. Certaines personnes peuvent parfois manger apparemment ce qu’elles veulent sans prendre beaucoup de poids avec le temps. Face à cette injustice, il s’est avéré que quelqu’un voulait prendre les devants et le découvrir. Ainsi, on constate clairement que certaines personnes sont la cible d’une étude particulière, et les résultats vous surprendront !

Si l’on peut imaginer que certaines femmes et certains hommes s’inquiètent de cette situation simplement parce qu’ils auraient pu décider de prendre les devants en faisant un peu plus d’exercice que d’autres, on se rend compte que la situation est un peu plus compliquée qu’on ne pourrait l’imaginer. En fait, dans de nombreux cas, il s’est avéré que “certains Français risquent d’être très déçus des dernières données que nous avons trouvées…

Voici comment ces Français mangent sans grossir

C’est pourquoi une nouvelle étude qui vient d’être publiée dans la revue Science Daily fait froid dans le dos. En effet, alors que l’on pourrait penser que le fait de ne pas prendre de poids ne peut être lié qu’à une alimentation irréprochable, cette étude jette clairement des pierres dans la mare, et pas des moindres.


Pour atteindre ces objectifs, les chercheurs ont eu l’opportunité de comparer l’ADN de certaines personnes ayant un IMC (indice de masse corporelle) très bas à l’ADN d’autres beaucoup plus obèses.

Malheureusement, les résultats sont définitifs, voire glaçants. En fait, selon le professeur Sadaf Farooqi, qui a eu l’occasion de participer à l’étude, on peut dire que “les gènes semblent jouer un rôle dans le monde de l’obésité. Donc, même si cela semble difficile à croire, on peut dire nous ne contrôlons pas toujours notre poids en réalité…

Même si certains Français se sentent parfois rassurés à la lecture de l’étude, les nutritionnistes ont parfois du mal à l’accepter. En fait, il s’avère que, selon eux, l’étude tend clairement à minimiser le fait de l’obésité.

Ils craignent que certaines personnes choisissent de ne pas faire d’effort dans le cadre de leur régime alimentaire, affirmant que cela est simplement dû à un inconfort et pas seulement à de mauvaises habitudes alimentaires, comme le montre la nouvelle étude.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici