Comment apaiser l’angoisse de la première séparation avec votre enfant ?

0
41

Beaucoup de nouvelles mamans rêvent secrètement de pouvoir prolonger indéfiniment leur congé de maternité. Cependant, si vous voulez bien vivre, vous devrez retourner au travail à la fin de cette période, en laissant la garde du bébé à quelqu’un d’autre (une nounou, une baby-sitter, une garderie, etc.). Pour la plupart des mères, cette phase est assez dure et nécessite une bonne préparation psychologique. Alors comment bien traverser cette première séparation ?

L’importance de choisir la meilleure garde d’enfants

Pour les mères qui travaillent, la culpabilité peut s’installer très rapidement lorsqu’il s’agit de se séparer d’un bébé. Pour éviter ce sentiment d’amertume, l’essentiel est de choisir une solution de garde d’enfants adaptée à vos besoins. Actuellement, il existe plusieurs options. Le choix d’une pépinière est en haut de la liste. Les mamans et futures mamans peuvent désormais s’inscrire dans la crèche de leur choix à partir de 6 mois de gestation. Cette astuce vous aidera à réduire le stress et à vous assurer de garder votre tout-petit dans les meilleures installations. Il est également possible de faire garder son bébé à la maison par une nounou, comme proposé sur https://www.assadia.fr, ou de demander l’aide des grands-parents. Cette dernière alternative est parfaite pour la mère et l’enfant.

Se préparer mentalement

Il est tout à fait normal de se sentir mal à l’idée de confier la garde de votre bébé à une autre personne. Dans une telle situation, les sentiments de culpabilité se combinent avec une grande anxiété de la part de la mère. Vous pouvez même penser qu’un grand mal est fait au bébé et qu’il ne s’en remettra jamais. Dès qu’il pleure, vous vous sentez tellement mal que vous voulez tout arrêter et vous consacrer entièrement à lui. Et pourtant, il faut lâcher cette culpabilité pour avancer. Surtout si vous devez absolument passer à autre chose. Que faire. La chose la plus conseillée à faire est de regarder tous les aspects positifs de la rupture et de mettre en place une routine de bien-être. Il faut dire que le petit a besoin de se séparer de vous pour puiser la force dont il a besoin pour sa vie. Pour qu’il puisse construire sa propre identité et devenir plus indépendant. Cette séparation lui permettra également de développer sa confiance en soi, de se faire de nombreux nouveaux amis et de devenir une personne brillante à l’avenir. En cas de besoin, il est tout à fait possible de partager avec d’autres personnes confrontées à la même épreuve. La mère pourra partager ses inquiétudes et ses peurs avec d’autres mères qui vivent ou ont vécu la même chose à leur retour au travail.

Comment préparez-vous votre bébé à la séparation ?

La préparation de votre bébé à la séparation est cruciale. Après tout, il n’était pas habitué à être loin de vous pendant les premiers mois. Une séparation trop brutale d’avec la mère n’est pas conseillée pour son bien-être. Pour bien préparer l’herbe, il faut procéder par étapes. Tout d’abord, il faut s’habituer à vivre en communauté. Si vous invitez assez souvent des gens chez vous, cela l’aidera certainement à mieux s’intégrer. D’autant plus que voir d’autres visages l’empêchera d’avoir peur des étrangers. Une fois cette étape franchie, la mère devrait lui parler de ce qui se passera lorsqu’elle reprendra le travail. Il est impératif qu’il comprenne que la séparation n’est pas définitive et qu’il ne risquera pas de perdre sa mère. Enfin, il est important de l’habituer à sa nounou quelques heures avant de le laisser seul avec elle toute la journée. Une séparation trop brutale est fortement déconseillée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici